bandeau aptitudes urbaines

formation à la programmation urbaine - programme détaillé du cursus 2015 - 2016

Depuis 2010, aptitudes urbaines propose un cursus de formation continue à la démarche de programmation urbaine. Cette formation s’adresse aux Maîtres d’ouvrage urbain ainsi qu’à leurs équipes, aux architectes, ingénieurs, urbanistes et techniciens qui interviennent dans le champ de l’urbain. La formation leur permettra d’acquérir le langage, les méthodes et les outils pour améliorer les conditions de réalisation des projets urbains dans lesquels ils sont engagés, et de rejoindre un réseau et un Club de praticiens et d’experts du projet urbain. Le programme complet comprend 12 séances et 5 journées ateliers. Le cursus peut être suivi en continu ou à la carte en fonction de vos attentes.

Les journées Ateliers sont marquées d’une *.

Téléchargez le programme et le formulaire d'inscription au cursus 2015-2016

Formation à la programmation urbaine

N°1 Connaître les étapes et les finalités de la démarche de programmation urbaine

intervenant François Meunier Jeudi 3 septembre 2015 de 9h à 12h30

Enjeu : Le processus de programmation, comme démarche à part entière, se caractérise par des finalités partagées. L’organisation de séquences de travail et la contribution d’instances s’inscrivent dans un dispositif collaboratif voire participatif de projet.

Objectif : Savoir définir les séquences de la programmation, les instances de travail, les interactions entre ces dernières, les contenus instruits à chacune des étapes clés.

Méthodes/outils : Description d’un processus programmatique autour du référentiel de la programmation urbaine et d’études de cas.



N°2 Accompagner le processus de décision de la maîtrise d’ouvrage urbaine

intervenants Emmanuel Redoutey et François Meunier Jeudi 3 septembre 2015 de 14h à 17h30

Enjeu : La définition et le pilotage d’un projet urbain nécessitent de savoir impliquer les acteurs, notamment les élus, à chaque étape du processus.

Objectif : Apprendre comment conduire les réflexions avec tous les partenaires (élus, services, maîtrise d’ouvrage d’opération). Comment assister la maîtrise d’ouvrage urbaine pour les arbitrages et sur quoi arbitrer ? Comment inscrire ce processus dans un cadre collaboratif et contributeur plus vaste, associant notamment les services ?

Méthodes/outils : Description d’un processus autour d’études de cas. Présentation des stratégies et des supports utiles aux arbitrages.



N°3 A Intégrer les citoyens à la démarche de programmation urbaine *

intervenants Jodelle Zetlaoui et François Meunier Jeudi 1er octobre 2015 de 9h à 12h30

Enjeu : La démarche participative n’est pas toujours au rendez-vous alors que les citoyens, les habitants et la société civile, veulent contribuer à l’élaboration et au suivi du projet urbain.

Objectif : Savoir monter un processus participatif. Avec quels participants ? Comment les motiver à venir et à participer ? Sur quoi les faire travailler ? Rôle de l’instruction programmatique comme objet principal du travail avec les habitants. Avec quelles étapes ? Comment s’appuyer sur les textes de loi censés favoriser la concertation et comment aller plus loin ?

Méthodes/outils : Appréhension du contexte réglementaire et des dimensions clés de la démarche participative intégrée au processus de projet et plus précisément, à la programmation urbaine. Étude de cas sur une mission de programmation urbaine porteuse d’un processus collaboratif général, articulé à la démarche participative.



Atelier A « Comment conduire la participation citoyenne? »
intervenant Jodelle Zetlaoui de 14h à 17h30

La démarche participative, dans ses diverses applications, est destinée à être une réelle expression des parties prenantes citoyennes, et vise à intégrer les expertises et les avis des habitants. Les attentes sont de plus en plus pressantes de la part de la société civile d’une part, et des acteurs urbains d’autre part. L’atelier permettra aux participants des Matinales de simuler le montage d’un processus participatif, c’est-à-dire de choisir les participants, les motiver à la participation, savoir quels thèmes il est judicieux d’aborder et en maitriser les grandes étapes.



N°4 Manager les prestataires de l’opération urbaine

intervenant François Meunier Jeudi 5 novembre 2015 de 9h à 12h30

Enjeu : Les ingénieries engagées dans le projet urbain sont pléthores et hétérogènes par leur nature et leur positionnement. Sont engagées des compétences de différentes natures : managériales, programmatiques, de conception, opérationnelles. Les modalités d’intervention sont celles de généralistes ou d’experts. L’articulation de ces compétences au processus de projet et les conditions de leur collaboration constituent un enjeu majeur pour la réussite des démarches de projet.

Objectif : Savoir organiser et conduire les ingénieries du projet urbain. Quelles compétences ? Quelles sphères d’actions ? Quel rôle dans le projet ? Quelles méthodes collaboratives ? Quelles articulations au processus de projet ?

Méthodes/outils : Analyse des compétences/prestations impliquées dans le processus de projet. Outils de gestion collaborative. Etudes de cas mettant en exergue la collaboration entre les ingénieries de projet.



N°5 Collaborer avec la maîtrise d’œuvre urbaine

intervenants Pablo Katz et François Meunier Jeudi 5 novembre 2015 de 14h à 17h30

Enjeu : On entend par ingénieries de la conception urbaine notamment les architectes urbanistes et paysagistes, inscrits dans le cadre d’une mission de maîtrise d’œuvre urbaine. Ces ingénieries se singularisent fortement des autres ingénieries impliquées. Historiquement elles portent le pilotage des projets urbains, contribuent longuement à l’organisation des délibérations sur le projet. La programmation urbaine réorganise significativement les rôles et les finalités historiques de la conception urbaine.

Objectif : Organiser des processus de projet assurant tout au long de la démarche, la collaboration entre programmation urbaine et conception urbaine. Définir les méthodes permettant une articulation et une synthèse efficace entre les apports de la programmation et ceux de la conception urbaine, dans le cadre de séquences bien identifiées.

Méthodes/outils : Analyse des ressorts de la conception urbaine. Etudes de cas mettant en exergue la collaboration entre programmation urbaine et conception urbaine.



N°6 Organiser la consultation des prestataires de l’opération urbaine

intervenants Nicole Sitruk et François Meunier - invité : Jacques Cabanieu Jeudi 3 décembre 2015 de 9h à 12h30

Enjeu : La programmation urbaine est une démarche volontaire qui nécessite un cadre légitime faisant référence (loi MOP). La programmation urbaine, et toutes les autres ingénieries du projet urbain, ont besoin d’un cadre de consultation et d’exercice cohérent qui favorise le dialogue, la continuité des processus et la qualité des apports de chaque compétence.

Objectif : Appréhender le rôle du système de valeur porté par la loi MOP pour révéler les responsabilités et les prérogatives des maîtrises d’ouvrage urbaines, et plus généralement des ingénieries du projet urbain. Connaître les règles assignées aux différentes procédures de consultation et d’exercices des ingénieries du projet urbain. Traiter des moyens d’inscrire les processus de projets dans ces procédures.

Méthodes/outils : Décryptage du système de valeur de la loi MOP, schéma qui analyse l’articulation procédure/processus de projet. Étude de cas sur une mission inscrite dans le cadre d’un dialogue compétitif.



N°7 Intégrer la question du montage opérationnel à la démarche de programmation urbaine

intervenants Irène Sornein, Thierry Stringat et François Meunier Jeudi 3 décembre 2015 de 14h à 17h30

Enjeu : Les acteurs parapublics et privés sont de plus en plus présents dans les phases amont et décisionnaires du projet urbain. Dans le même temps, les maîtrises d’ouvrage urbaines publiques émergent à peine, et doivent déjà penser l’intégration pertinente de ces nouveaux partenaires intégrés au profit de la diversification des financements, sans perdre le fil de l’intérêt général. Enfin, les bilans d’opération sont souvent des projets en creux. Ils ne reflètent pas toutes les interactions qui font la ville et ils en offrent une lecture purement financière et calendaire. Il est donc important d’intégrer ces logiques le plus en amont possible de la réflexion pour négocier cette dimension du réel sans déstructurer les autres dimensions du projet.

Objectif : Savoir comment, dans quel cadre et à quel moment articuler la contribution de la maîtrise d’ouvrage urbaine publique avec celle des acteurs parapublics et privés.

Méthodes/outils : Schéma qui analyse l’articulation entre les processus de projet des acteurs publics, parapublics et privés. Exemples pour éclairer les enjeux collaboratifs et les contraintes culturelles et réglementaires qui pèsent sur l’existence en amont des acteurs parapublics et privés du projet.



N°8 B Rédiger son cahier des charges de programmation urbaine *

intervenants Léna Bouzemberg et François Meunier Jeudi 7 janvier 2016 de 9h à 12h30

Enjeu : La mise au point du cahier des charges de programmation urbaine est d’autant plus délicate que ce dernier décrit une pratique émergente et que sa rédaction, par sa situation amont, dépend souvent de la compétence interne de la maîtrise d’ouvrage. Son élaboration partagée constitue une opportunité pour motiver l’organisation des parties prenantes en maîtrise d’ouvrage urbaine et garantir la qualité de la prestation de programmation attendue.

Objectif : Savoir présenter les contextes et les enjeux. Évaluer les besoins en compétences (au regard du contexte de projet et des compétences de la maîtrise d’ouvrage urbaine). Déterminer les missions. Définir le processus collaboratif, ses séquences, les instances de réflexion et d’arbitrage impliquées.

Méthodes/outils : Identification de la structure d’un CCTP de programmation urbaine. Description des compétences, prestations, processus et instances. Evaluation des coûts de telles missions de programmation urbaine. Présentation d’une étude de cas sous la forme d’un CCTP et d’un témoignage du déroulement effectif de la mission.



Atelier B « Comment faire son cahier des charges de programmation urbaine ? »
intervenants Léna Bouzemberg et Grégory Bouninneau de 14h à 17h30

Dans le cadre d’un jeu de rôle, l’atelier permettra aux participants des Matinales de simuler l’élaboration d’un cahier des charges de programmation urbaine sur la base d’une étude de cas.



N°9 C Élaborer et partager le projet de vocation programmatique *

intervenants Irène Sornein et François Meunier Jeudi 4 février 2016 de 9h à 12h30

Enjeu : Le projet urbain, dans sa dimension programmatique, doit accorder les parties prenantes le plus en amont possible autour d’enjeux, d’intentionnalités partagées et de scénarios vocationnels exploratoires. Cette séquence clef est décisive pour construire la réflexion de la première séquence d’une mission de programmation urbaine.

Objectif : Concevoir collectivement cette vocation programmatique. L’utiliser au profit de la constitution d’un niveau d’ambition partagé et structurant pour la maîtrise d’ouvrage urbaine.

Méthodes/outils : Appréhension des contenus clés développés dans l’exploration vocationnelle. Étude de cas sur une mission de programmation urbaine porteuse d’une exploration vocationnelle.



Atelier C « Comment élaborer son diagnostic en programmation urbaine ? »
intervenants Irène Sornein et Paolo Tosini de 14h à 17h30

Le diagnostic représente une étape clef de la réflexion programmatique, permettant à la fois de partager un « état des lieux » des contraintes et potentialités, et de faire émerger une première réflexion autour des enjeux vocationnels du site ou du territoire de projet en question. Afin de faire le lien avec les thèmes de la matinée, l’atelier proposera un jeu de rôle visant à instruire un diagnostic stratégique en programmation urbaine. L’exercice, organisé à partir d’une situation concrète, permettra aux participants de mieux comprendre les enjeux de cette phase du projet, pour en faire une étape à la fois fédératrice pour les acteurs et opérante en termes d’instruction des contenus.



N°10 Programmer les offres de services et d’équipements

intervenants Nathalie Bonnevide et François Meunier Jeudi 10 mars 2016 de 9h à 12h30

Enjeu : Les pratiques et attentes des habitants évoluent vite et se développent. Les services publics se désengagent de certains quartiers. Ces deux constats non exhaustifs marquent la nécessité de renouveler les réflexions et les propositions sur un sujet essentiel pour la vie quotidienne de la population.

Objectif : Savoir comment évaluer les besoins en offres de services sur un quartier. A partir de quoi réfléchir ? Que doit-on analyser ? Quelles propositions faire à l’échelle de la programmation urbaine ?

Méthodes/outils : Restructuration complète de l’offre de services et d’équipements. Etude de cas portant sur une programmation urbaine d’offre de services et d’équipements.



N°11 Programmer les commerces

intervenants François Kossmann et François Meunier Jeudi 10 mars 2016 de 14h à 17h30

Enjeu : La question du commerce constitue généralement un angle mort de la programmation urbaine car elle est souvent traitée du point de vue de la planification ou de la prospective (dans des études de marchés ou dans des logiques purement immobilières). Nous examinerons de quelle manière le commerce peut émerger comme un élément d’animation urbaine, porteur d’une identité pour le quartier et ses habitants. Une réflexion sur la programmation en situation de pied d’immeuble ou d’imbrication dans l’îlot pourra permettre de considérer le commerce comme un atout pour répondre aux besoins réels des populations (lieu d’échange.....).

Objectif : Savoir comment programmer l’armature commerciale.

Méthodes/outils : Présentation des outils à travers une étude de cas.



Evènement Club : débat et séance « Cas du Club »

Jeudi 24 mars 2016 de 14h à 17h30


N°12 Programmer l’habitat et traiter les enjeux de peuplement

intervenants Emilie Bajolet et François Meunier Jeudi 7 avril 2016 de 9h à 12h30

Enjeu : La question de la programmation urbaine de l’habitat se situe entre celles de peuplement et de typologie d’habitat, d’offres de services et d’équipements dans un quartier. Aujourd’hui, cette programmation en reste souvent aux approches stratégiques qui n’atterrissent pas, laissant place à des approches trop techniques, trop financières ou encore trop immobilières, déconnectées des enjeux de territoire. Il semble essentiel de redonner un sens plus complet et plus systémique à cette programmation urbaine. La question du logement doit ainsi être restituée dans son environnement sociétal et urbain.

Objectif : Savoir comment programmer l’habitat dans le cadre d’une mission de programmation urbaine.

Méthodes/outils : Présentation des outils à travers une étude de cas.



N°13 Elaborer la prospective et la programmation scolaire

intervenants Emilie Bajolet et Marjorie Ravily Jeudi 7 avril 2016 de 14h à 17h30

Enjeu : Trop de groupes scolaires souffrent de ne pas avoir été pensés à long terme. Les rénovations sont généralement mises en œuvre sans vision d’ensemble et sans prendre en compte le projet pédago-éducatif. La mise en place d’éléments de méthode permet de mieux anticiper les évolutions de la population scolaire et de définir une stratégie immobilière, urbaine et opérationnelle des équipements à travers la réalisation d’un schéma directeur programmatique scolaire.

Objectif : Appréhender une démarche de prospective et de programmation scolaire : comment anticiper les évolutions futures des effectifs ? Quelles approches possibles et enjeux associés ? Quelles sont les grandes étapes d’élaboration d’un schéma directeur scolaire ?

Méthodes/outils : Présentation des éléments de méthode et outils à partir d’études de cas.



N°14 D Programmer les activités économiques *

intervenants Johann Sandler et François Meunier Jeudi 12 mai 2016 de 9h à 12h30

Enjeu : Les activités économiques ne se décrètent pas. Elles se programment par une analyse fine du déjà là et au travers du potentiel territorial à porter des offres innovantes et ancrées (ambition politique, nature des emplois locaux, ...). Les activités sont de natures variées et appellent des réflexions nuancées (activités productives, tertiaires, ...). D’un point de vue plus opérationnel, les activités économiques participent du fonctionnement, des ambiances urbaines et appellent un travail amont sur la mixité et les questions très urbaines de qualité de vie au travail.

Objectif : Savoir comment programmer les activités économiques.

Méthodes/outils : Présentation des outils à travers une étude de cas.



Atelier D « Comment intégrer le développement de la micro-économie en programmation urbaine ? »,
intervenants Antonin Michelet et François Meunier de 14h à 17h30

Afin de faire le lien avec les thèmes de la matinée, l’atelier, organisé à partir d’une situation concrète, permettra aux participants de saisir les problématiques, les enjeux et les spécificités liés au développement de la micro-économie, et d’intégrer l’économie territoriale dans les programmes et projets immobilier et d’aménagement. Quels sont les réseaux économiques qui maillent le territoire ? Quels sont les besoins spécifiques en termes de programmation et de gestion ? Comment évaluer le potentiel entrepreneurial du territoire ? Comment identifier et associer les acteurs du développement et tirer parti des porteurs de projet locaux et entrepreneurs pour renouveler le tissu économique, et animer le quartier ?



N°15 Programmer les mobilités

intervenants Samuel Maillot, Sébastien Simonnet et François Meunier Jeudi 2 juin 2016 de 9h à 12h30

Enjeu : La programmation urbaine comme approche sur un secteur circonscrit va naturellement rapatrier les enjeux de mobilité du territoire et interagir avec eux.

Objectif : Savoir arbitrer intelligemment, décliner les enjeux de mobilité à l’échelle d’un secteur et avancer malgré l’absence parfois de politiques publiques avérées en la matière.

Méthodes/outils : Présentation des outils à travers une étude de cas.



N°16 Stratégies programmatique et environnementale

intervenants Frédérique Driencourt, Jean-Pierre Marielle et François Meunier Jeudi 2 juin 2016 de 14h à 17h30

Enjeu : La stratégie environnementale comme processus se dissocie souvent des autres processus, au risque de se déconnecter des nécessités du projet. Pourtant, en tant que sujet majeur du projet, la stratégie environnementale devrait s’inscrire au cœur des apports de la programmation et participer aux questions des modes d’habiter, de l’exploitation urbaine et de la pérennité des ouvrages.

Objectif : Savoir conduire une stratégie environnementale dans le cadre d’une mission de programmation urbaine.

Méthodes/outils : Présentation des outils à travers une étude de cas.



N°17 E Programmer l’espace public et le paysage *

intervenants Léna Bouzemberg, Paolo Tosini et François Meunier Jeudi 23 juin 2016 de 9h à 12h30

Enjeu : La réussite des projets urbains est bien souvent appréciée à l’aune de la qualité des espaces publics. Support de rencontres, quelles qu’elles soient, les espaces publics concentrent une grande diversité d’usages et d’enjeux en termes de statuts, qu’il s’agit de programmer intelligemment.

Objectif : S’appuyer sur la programmation pour embrasser ces divers usages, qui entrent parfois même en conflit, et produire des espaces publics de qualité.

Méthodes/outils : Présentation des outils à travers une étude de cas.



Atelier E « Comment programmer en milieu fluvial? »
intervenants Jean-Paul Gazeau, Léna Bouzemberg et François Meunier de 14h à 17h30

En lien avec les thèmes de la matinée, l’atelier organisé à partir d’une situation concrète, permettra aux participants de saisir les problématiques et les enjeux liés à l’intervention en milieu fluvial : comment dépasser les contraintes et se saisir des potentialités d’un site en milieu fluvial ? Comment la programmation en milieu fluvial enrichie la programmation urbaine et d’espaces extérieurs ? Comment programmer dans ce contexte en prenant en compte les enjeux urbains et territoriaux ?



N° Séance Bilan 2015-2016 et lancement du cursus 2016-2017

Jeudi 30 juin à partir de 14h30.


Téléchargez le programme et le formulaire d'inscription au cursus 2015-2016