bandeau attitudes urbaines

Reconversion des ateliers Berthier à Paris | Ministère de la Culture et de la Communication

Faisabilité détaillée de redéploiement des ateliers Berthier à l’Opéra-Bastille

Faisabilité détaillée de redéploiement des ateliers Berthier à l’Opéra-Bastille

Schéma fonctionnel pré-programmatique du site Berthier

Schéma fonctionnel pré-programmatique du site Berthier

Maître d’ouvrage : Ministère de la Culture et de la Communication

Localisation :Paris (75)
Superficie : 1,7 ha

Montant : 183 430 € HT

Cotraitants : : Kanju, ingénierie culturelle (mandataire) - BMI, structure - Switch, qualité environnementale, Studio DAP, acoustique – Cabinet Votruba, économie de la construction – Transitec, mobilités et déplacements

Date : 2015 - 2016


Comment répondre à la fois aux enjeux d’institutions culturelles majeures et les dépasser au profit d’une logique de site efficace au sein du quartier des Batignolles ? Comment faire émerger un pôle culturel d’envergure métropolitaine ?



Compte tenu de la profonde mutation urbaine des Batignolles, de la désaffection partielle des anciens ateliers de l’Opéra de Paris sur le site Berthier et du développement relativement mal maîtrisé des activités sur le site depuis plusieurs décennies, le Ministère de la Culture et de la Communication a souhaité se doter d’une AMO pour :

  • étudier les scénarios possibles de redéploiement des services de l’Opéra de Paris sur des espaces laissés disponibles à l’Opéra Bastille,
  • créer les conditions de la faisabilité d’un « quartier des théâtres » sur le site des Ateliers Berthier, réunissant trois institutions culturelles majeures : la Comédie Française, le Théâtre de l’Odéon et le Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique.

La mission a pour double objectif d’optimiser le fonctionnement actuel de l’Opéra de Paris et, sur les ateliers Berthier à proprement parler, de confronter l’individualité des projets de chacune des trois grandes institutions à la question de l’unicité du site et de la force potentielle que peut constituer la cohabitation de ces trois institutions phares.